[DOSSIER] Comics Marvel : The Amazing Spider-Man (1963) #1

Apparu pour la première fois en 1962 dans Amazing Fantasy #15, cette aventure solo est la première d’une longue série puisque Amazing Spider-Man durera jusqu’en 1998 avec l’épisode 441.


The Amazing Spider-Man (1963) #1

The Amazing Spider-Man - Comics Marvel
ScénarioStan Lee
DessinSteve Ditko
CouleurJohnny Dee

Le récit débute par l’explication très rapide de l’obtention des pouvoirs de Peter Parker lorsqu’il a été mordu par une araignée ainsi que par la mort de l’oncle Ben, abattu par un cambrioleur. Le tout en littéralement une page

The Amazing Spider-Man - Comics Marvel

Peter vit donc seul avec sa tante May et leurs finances ne sont pas au beau fixe. Il pense d’abord à organiser des spectacles payants où il fait la démonstration de ses pouvoirs, mais le rédacteur en chef du Daily Bugle, J. Jonah Jameson, a pris Spider-Man en grippe et lui fait mauvaise presse.

Même lorsque celui-ci sauve son fils astronaute en s’accrochant à coups de toile sur sa capsule spatiale, Jameson demande l’arrestation de Spidey.

Nous avons ensuite droit à une aventure où l’homme araignée rencontre les 4 Fantastiques. Peter grimpe le Baxter Building (QG des FF). Ne connaissant pas ses intentions, Reed Richards et ses partenaires cherchent à le neutraliser.

The Amazing Spider-Man - Comics Marvel

Spider-Man se joue néanmoins de ses 4 adversaires avant de leur demander de l’intégrer à leur groupe en échange d’un salaire. Les 4 Fantastiques lui rit au nez.

Le Caméléon tend un piège à Spidey en l’attirant sur un toit duquel il vient de s’échapper après avoir volé des plans de missiles en se faisant passer pour lui.

Peter parvient finalement à le démasquer et le Caméléon est arrété par la police de New-York.


Conclusion de The Amazing Spider-Man (1963) #1

The Amazing Spider-Man - Comics Marvel

Une histoire dense (comme Iron Man (1968) #1) et intéressante qui passe très (trop ?) rapidement sur les fondements d’un personnage qui deviendra l’un des plus populaires de l’univers des comics Marvel.

Pour un premièr numéro, il faut avouer que Spider-Man fait fort en racontant son origin story, son premier cross-over (avec les FF) et en arrêtant son premier super-vilain arrêté

L’esthétique donnée par Steve Ditko fait mouche et restera jusqu’à aujourd’hui une référence en la matière. Une des plus belles réussites de l’histoire des comics Marvel.


La suite sur la page suivante avec : Ant-Man (2015) #1

Retour au sommaire

Rédacteur

Alcogeek
Alcogeek
Alcogeek, 28 ans, fondateur de Pop & Geek et rédacteur en chef adjoint de Braindegeek. Je suis passionné de cinéma, séries TV, comics et jeux vidéo.
J'aime également les sciences, les nouvelles technologies, la musique, l'actualité et la culture en générale.
Comme tout bon geek qui se respecte, j'ai mes références et préférences. Je vénère Star Wars, Retour vers le Futur et Iron Man.
Je suis plutôt Marvel que DC, plutôt Playstation que Xbox et plutôt Google que Apple.

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.