Spider-Man sur PS4 : le jeu Marvel que l’on attendait ?

Sorti le 7 septembre, voici mon avis sur le nouveau jeu d’Insomniac Games : Spider-Man sur PS4.

Spider-Man sur PS4

Lorsque j’ai appris que Sony travaillait sur un nouveau jeu Spider-Man, j’étais plutôt confiant. L’homme-araignée a toujours fait l’objet de jeu de qualité depuis la toute première Playstation. Ce sont d’ailleurs les seuls jeux de super-héros valable avant l’arrivée de Rocksteady et sa licence Arkham, tirée de l’univers de Batman.

Alors quand j’ai découvert qu’il serait développé par Insomniac Games, connu pour la franchise Infamous, j’étais totalement hypé.


Présentation de Spider-Man sur PS4

L’aventure nous plonge dans la peau de Peter Parker alias Spider-Man. C’est un jeune homme de 23 ans. Il est donc déjà adulte, responsable et maîtrise parfaitement ses pouvoirs.

Spider-Man sur PS4

Exit les habituelles phases de doutes déjà vues au cinéma, ici Spider-Man est au plus haut de son potentiel.

Une fois n’est pas coutume, j’ai décidé d’opter pour la VF afin de profiter de l’excellent travail de Donald Reignoux (le script représentait plus de 3 000 pages).

Ce Spider-Man sur PS4 nous présente un Peter Parker fidèle aux comics. Il est fondamentalement bon et n’hésite pas à blaguer en plein combat ou dans les situations dramatiques.


Scénario

L’histoire débute au mois d’octobre et se déroule sur quelques semaines. Insomniac a pris quelques libertés pour nous concocter un univers un peu différent de celui auquel nous avons l’habitude d’être confronté.

Au début du jeu, Otto Octavius et Peter sont partenaires de laboratoire et se considèrent d’égal à égal. 

Spider-Man sur PS4

Norman Osborn est le maire de New-York, tandis que Jonah J. Jameson n’est plus à la tête du Daily Bugle. Il nous tient tout de même compagnie tout au long de l’aventure puisqu’il travaille à la radio et rythme les déplacements dans la ville en dénigrant Spidey de toutes les manières possibles.

MJ est journaliste au Daily Bugle. Elle et Peter ont rompu à cause de sa surprotection. Ils sont restés amis, même s’il est évident qu’ils éprouvent encore des sentiments l’un envers l’autre.

Enfin, Tante May s’occupe du refuge F.E.A.S.T (Food Emergency Aid Shelter Trainig) avec Martin Li.

Spider-Man sur PS4

C’est dans ce cadre que l’aventure commence. Je ne vous en direz pas plus sur le scénario pour ne pas vous gâcher la surprise, mais comme vous avez pu le constater dans les trailers, Spider-Man croise la route de plusieurs vilains emblématiques des comics, et notamment les Sinister Six, composés de :

  • Electro
  • Vulture
  • Rhino
  • Scorpion
  • Mister Negative
  • Otto Octavius
Spider-Man sur PS4

Le scénario est élaboré, que ce soit pour les missions principales ou les missions annexes, et ponctué de l’humour propre à Spidey (sublimé par Donald Reignoux en VF).

La fin est poignante, le générique est très bien réalisé et à l’instar des films du MCU, restez bien jusqu’à la fin puisque vous aurez droit à 2 scènes post-générique.

Les cinématiques et les scènes de QTE sont tout bonnement épiques.

Spider-Man sur PS4

Gameplay

Le gameplay de ce Spider-Man sur PS4 est extrêmement varié. Il peut se découper en trois grandes parties, mais celles-ci s’intègrent entre elles de manière très cohérente.


Voltige

C’est certainement l’aspect pour lequel j’avais le plus hâte de mettre les mains sur ce jeu. Le sentiment de liberté est incroyable. Les mouvements sont fluides et la prise en main est immédiate.

Se balader entre les buildings est un vrai bonheur, qui deviendra un jeu d’enfant au bout de quelques heures d’entraînement.

Spider-Man sur PS4

Combats

Les phases d’action sont librement inspirées des jeux Arkham. Cependant, les développeurs d’Insomniac Games ont adapté ce type de gameplay aux capacités de Spider-Man, pour un rendu d’une fluidité et d’un dynamisme hors du commun.

Spider-Man sur PS4

Le rythme est effréné. L’action change de direction en permanence, que ce soit verticalement ou horizontalement, et pourtant, rares sont les moments où la caméra fait des siennes.

Le gameplay des combats évolue progressivement, ce qui permet de ne pas perdre le joueur avec la complexité du gameplay final.

En cherchant la petite bête, il est possible de reprocher à l’IA d’être assez bancale, si bien que vos ennemis se bloquent parfois au détour d’une rue ou sur un toit.

Spider-Man sur PS4

Mini-jeux

Entre les séquences de voltiges et les combats, plusieurs types de mini-jeux sont proposés :

  • Courant électrique
  • Analyse de substance
  • Recherche de fréquence
Spider-Man sur PS4

Ces trois parties se mélangent avec cohérence pour ne pas lasser le joueur. Ajoutez à cela les passages d’infiltration avec MJ et ceux avec Miles, qui cumulés représentent plusieurs heures, et vous obtenez un gameplay diablement efficace.

Spider-Man sur PS4

Trois niveaux de difficultés sont disponibles. J’ai choisi le niveau intermédiaire et si le jeu n’est pas très compliqué une fois le gameplay en main, il est extrêmement punitif dès le début.


Contenu

Spider-Man sur PS4 intègre une composante RPG. Spider-Man possède trois arbres de compétences (36 compétences en tout), qui viendront améliorer ses capacités.

Spider-Man sur PS4

Au total, 26 tenues sont à débloquer, et chacune possède une attaque spéciale, qu’il sera possible d’attribuer à n’importe quelle tenue par la suite.

Spider-Man sur PS4

Huit types de gadgets seront également déblocables et améliorables :

  • Lance-toiles
  • Toile de choc
  • Spider-drone
  • Toile électrique
  • Bombe de toile
  • Piège de toile
  • Décharge d’énergie
  • Matrice de suspension
Spider-Man sur PS4

Pour améliorer vos gadgets et débloquer vos tenues, il faut utiliser des jetons de 6 types :

  • Stations de recherches : des missions écolos qui consistent à faire des relever de nuages toxiques ou à nettoyer la baie de Manhattan pour rendre service à Harry Osborn et à la planète.
  • Défis : des épreuves contre-la-montre qui sont dictées par Taskmaster.
  • Base : une succession de vague d’ennemis qui permettront de réduire l’influence des démons de Mr Negative, des hommes de mains de Fisk ou des employés de Sable International sur les quartiers en question.
  • Monuments : ces jetons se débloquent en prenant en photo des monuments indiqués sur la carte. Il y a également 50 photos secrètes disséminées sur la carte, comme la statue de la liberté par exemple.
  • Crimes : ces événements se déclenchent aléatoirement pendant que les déplacements et vous indiquent le lieu d’un braquage, d’une course-poursuite ou d’une fusillade entre les policiers et un groupe de criminels.
  • Sac à dos : ces objets retrouvés au quatre coins de la ville seront l’occasion d’en apprendre plus sur le personnage de Peter Parker.
Spider-Man sur PS4

En plus de cela, il y aura également d’autres missions secondaires comme les repaires de Black Cat, où il faut repérer une figurine de chat avec un appareil photo sur un point précis, mais aussi la récupération des pigeons d’Howard.

À noter que dans les options, il est possible de rendre le jeu plus accessible en désactivant les QTE, les appuis rapides et/ou les énigmes. Cela peut notamment être pratique pour faire jouer des enfants.


Graphismes

Sans s’approcher de la finesse des textures des jeux Naughty Dog (Uncharted, The Last of Us), Spider-Man sur PS4 possède une direction artistique brillante, qui capitalise sur ses magnifiques effets de lumière.

La modélisation des visages est très bonne, notamment pour Miles.

Spider-Man sur PS4

L’animation des personnages est excellente, en particulier celle de Spider-Man, dont les mouvements sont crédibles (pour une personne avec des pouvoirs d’araignée bien sûr).

Bien que l’on puisse admirer New-York au crépuscule, sous la pluie ou encore en pleine nuit, le cycle jour/nuit ainsi que les conditions météorologiques n’évoluent pas en temps réel.

C’est votre progression dans les missions qui provoque ces changements. Cependant, une fois le jeu terminé, vous pourrez modifier cela dans les stations de recherche.

Spider-Man sur PS4

Si l’on regroupe les défauts de ce Spider-Man sur PS4, le temps de chargement de la carte est long, les décors sont perfectibles, le jeu souffre d’un peu aliasing par moment et la durée de vie est un peu courte. Comptez environ 30 heures pour arriver à bout du jeu en récoltant tous les collectibles. 

Le jeu profitera cependant de DLCs qui viendront prolonger l’aventure. 


Conclusion de Spider-Man sur PS4

Spider-Man sur PS4

Pour répondre à la question du titre, Spider-Man sur PS4 est bel et bien le jeu Marvel que j’attendais.

Les heures de jeu défilent à vitesse folle grâce à son gameplay jouissif et varié qui combine des combats acrobatiques et des déplacements d’une fluidité exemplaire dans l’univers de Spider-Man.

Tout simplement LE meilleur jeu de super-héros à l’heure actuelle.

Rédacteur

Alcogeek
Alcogeek
Alcogeek, 28 ans, fondateur de Pop & Geek et rédacteur en chef adjoint de Braindegeek. Je suis passionné de cinéma, séries TV, comics et jeux vidéo.
J'aime également les sciences, les nouvelles technologies, la musique, l'actualité et la culture en générale.
Comme tout bon geek qui se respecte, j'ai mes références et préférences. Je vénère Star Wars, Retour vers le Futur et Iron Man.
Je suis plutôt Marvel que DC, plutôt Playstation que Xbox et plutôt Google que Apple.

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.